Travaux de restauration

 Travaux de restauration des gîtes et zones de chasse de chauves-souris (Action A5)

Cinq espèces de chauves-souris d’intérêt communautaire sont présentes au sein du périmètre Natura 2000. La restauration et l’aménagement des anciens bâtiments militaires du Mont Caume permettraient de rendre le site plus attractif pour les chiroptères en période de reproduction et d’hibernation et ainsi d’augmenter les effectifs des populations locales. Il a ainsi été prévu :

  • de fermer 4 entrées de souterrain
  • de démonter une grille d’entrée en mauvais état
  • de démonter une échelle permettant l’accès au fort
  • de mettre en place des aménagements intérieurs pour favoriser l’installation des chauves-souris.

Le public devra être maintenu en dehors de ces zones aménagées.

 

Travaux de restauration des zones sommitales (Action A7)

Sur les crêtes du Mont Caume, la dynamique naturelle de reforestation a entraîné, en l’absence d’entretien, la fermeture des milieux ouverts tels que l’habitat d’intérêt communautaire prioritaire « parcours substeppique de graminées et annuelle du Thero-brachypodion ».

Cet important reboisement est préjudiciable à la présence de nombreuses plantes inféodées aux  pelouses (Alysson épineux, Genet de Lobel, etc.), au développement du Damier de la Succise, papillon protégé au niveau international, communautaire et national, et à l’alimentation des chauves-souris et de certaines espèces d’oiseaux (Bruant ortolan, Fauvette orphée, etc.).

De plus, la pinède colonisant également les zones les plus rocailleuses, la Sabline de Provençe, plante endémique de la Basse-Provence, pourrait définitivement disparaître du site.

Il est donc prévu de rouvrir 5 hectares de pelouses sommitales.

Share