Le Camp de Chambaran

Localisation

Localisé sur la commune de Viriville et à cheval sur les départements de la Drôme et de l’Isère, le camp militaire se trouve sur le plateau de Chambaran qui fait transition entre le sillon rhodanien et les Préalpes.

carto chambaran
Activités militaires

Photos Chambaran 1Acquis par l'Etat en 1882, le camp de Chambaran a été affecté au Ministère de la Défense. Au début du 20ième siècle, il a servi de champ d'expérimentation du canon 75. Des milliers d'obus ont ainsi été tirés, entraînant une pollution pyrotechnique du site.

Aujourd'hui, c'est un lieu d'instruction et d'entrainement géré par le 7ième bataillon de Chasseurs Alpins que fréquentent les unités de l'armée de terre (formation initiale et mise en condition opérationnelle) mais aussi de la gendarmerie , la police et les pompiers.

A cette fin, il est équipé de champs de tir pour les armes légères d'infanteries (ALI), les roquettes et drones, grenades, mortiers et explosifs.

Il comprend également :

  • différentes zones ou localités de combat (Emplacement de PC, Zones de pose d'hélicoptères, Zones et villages de combat ...)
  • des salles d'instruction et un amphithéâtre
  • des installations sportives (gymnase, zone de course d'orientation, parcours d'obstacles)
  • un ancien franchissement amphibie (étang à berges aménagées et circuit de roulage)
  • une grande capacité d'accueil (logement en dur, bivouac aménagé, restauration)

L'utilisation militaire du site est particulièrement importante.


Intérêt écologique du site

Photos Chambaran 4Le camp de Chambaran a deux particularités :

  • un substrat géologique qui n'a pas d'équivalent dans les Alpes françaises : la glaise à quartzite qui donne des sols très pauvres, plus ou moins acides à nappes perchées recouvertes
  • une position bio géographique particulière : limite de l'influence atlantique

 

Ceci explique la présence de nombreuses plantes rares : les espèces atlantiques trouvent refuge dans les prairies et landes humides et les vallons frais et les espèces montagnardes trouvent refuge à basse altitude.
Excepté la partie construite, le camp de Chambaran (1212ha) fait partie du réseau Natura 2000 (Directive Habitats-faune-Flore).
Le champ de tir, en partie centrale, est constitué essentiellement de prairies à molinies, de tourbières boisées et de landes à callune. Il est entouré d'une bande forestière de 811 hectares dont les essences principales sont le chêne (52%), le bouleau (18%), le hêtre (14%), les feuillus divers (frêne, merisier, aulne) (9%) et le pin laricio (7%). C'est dans cet univers forestier que se situent les 8 étangs du camp militaire (une chaine de 5 étangs au nord, une deuxième de 2 étangs au sud et un étang isolé à l'ouest).


pdfTélécharger la carte des habitats naturels d'intérêt communautaires et prioritaires réalisée dans le cadre du Document d'Objectif du site Natura 2000.

Share