Le camp des Garrigues

 Localisation

Situé sur le massif du Gardon dans le département du Gard, le camp militaire des Garrigues s’étend sur les plateaux calcaires des garrigues nîmoises sur 4745 hectares, bordé au Sud par l’agglomération et le camp bâti. La limite Nord du camp est formée par le Gardon, rivière cévenole qui a creusé au sein de ces plateaux des gorges sauvages d’une vingtaine de kilomètres.  

Garrigues5 smgg

Une végétation méditerranéenne typique recouvre le massif, dominée par la chênaie verte et alternant avec des garrigues basses à chêne kermès, landes à ciste et pelouses sèches sur les affleurements rocheux.

Le camp des Garrigues a été créé en 1875 pour permettre la préparation opérationnelle militaire (champs de tir, zones de manœuvre, village de combat…), il est actuellement géré par le 2ème REI (Régiment Etranger d’Infanterie).

 

Dans la partie Nord du camp, 1980 hectares sont inclus dans un site Natura 2000, classé en Zone de Protection Spéciale (ZPS) « camp des Garrigues » pour l’avifaune remarquable qu’elle abrite. Ainsi, le site offre zone de nidification et territoire de chasse pour l’Aigle de Bonelli. Sachant que les gorges du Gardon abritent 10% de la population française de ce rapace rare et menacé, l’importance du camp est majeure pour l’aigle. D’autres espèces à fort enjeu de conservation sont aussi présents : Vautour percnoptère, Circaète Jean-le-Blanc, Grand-Duc d’Europe, Busard cendré, Engoulevent d’Europe mais aussi certaines espèces de petits passereaux inféodés aux milieux ouverts comme l’Alouette lulu, la Fauvette pitchou, le Pipit rousseline et le Bruant Ortolan. Enfin le Milan noir, le Rollier d’Europe et le Martin-pêcheur d’Europe sont également recensés dans la zone.

 

 

Share