Premiers travaux du Life sur la base navale d'Aspretto

 

La digue de la base navale d’Aspretto (Ajaccio) abrite une colonie de reproduction du Goéland d’Audouin (présentation du site). 

 

La première opération du Life s’est concrétisée le 9 avril 2013 par l’installation d’un portail limitant l’accès à la digue et assurant la tranquillité des oiseaux durant leur reproduction. Revenus de leur région d’hivernage le long des côtes du Maroc au Sénégal ou de Méditerranée, les goélands d’Audouin sont maintenant arrivés sur le site et commencent déjà leurs parades. Les jeunes oiseaux s’envoleront fin juin/début juillet.

 

Afin de limiter la fréquentation de ce site vulnérable, les prochaines actions prévues sont : la restauration des emplacements de nidification des oiseaux ; le renforcement de la signalétique et la création d'une démarche d'interprétation avec notamment une webcam qui permettra de suivre la colonie à distance.

 

 

Premier comité technique du Camp de Chambaran

Le 7 février 2013, le premier Comité technique du Camp de Chambaran a réuni une vingtaine de personnes. En salle ou sur le terrain, les gestionnaires des milieux naturels et les militaires ont pu échanger et apprendre les enjeux portés par chacun : risque pyrotechnique, habitats protégés au niveau européen et chauves-souris forestière ont été les thèmes majeurs de la journée.

Premier comité technique du Camp des Garrigues

P1480426Le premier Comité technique du Camp des Garrigues s'est tenu le 19 février. Il a réuni civiles et militaires, engagés pour l'avancée du projet. Les thèmes comme le risque pyrotechnique, l'étude pastoralisme et l'étude de fréquentation du site ont été abordés. Une visite de terrain a permis à chacun d'envisager concrètement la réalisation des actions prévues dans le projet.

L'étude sur la fréquentation des sites est lancée

Sur la base navale d'Aspretto comme sur le Mont-Caume, les premiers stagaires sont arrivés. Ils sont chargés d'étudier la fréquentation du site militaire et d'analyser l'impact de celle-ci sur le patrimoine naturel afin de préserver au mieux la biodiversité.