Observez la colonie d'Audouin de chez vous !

La colonie de Goéland d’Audouin est revenue ce printemps sur la base navale d’Aspretto pour nicher. Depuis ce retour, elle fait l’objet d’une attention particulière : suivis écologiques, traceurs, information, sensibilisation, piégeurs bienveillants…

Vous pouvez les observer en temps réel de votre ordinateur grâce à une webcam haute définition installée sur la base. Les images sont retransmises en direct ici.

Leur reproduction est suivie par la DREAL Corse, l’ONCFS et le CEN Corse, tous armés de leur longue-vue. Les oiseaux se sont  accoutumés à  l’extension du terre-plein réalisée cet hiver. Les parades nuptiales ont été rapides : mi-mai 43 nids actifs ont été recensés avec au total 109 œufs. C’est une année correct car la moyenne sur 20 ans du nombre de couples présents sur la colonie est de 36. Ceci montre la bonne tolérance des oiseaux à action de restauration réalisée sur leur site de reproduction.

Les éclosions ont libéré quelques poussins. Essayer de les voir grâce à la webcam !

corse webcam2

Conférence européenne sur la biodiversité des terrains militaires à Riga

confriga

 

La conférence européenne sur la gestion des dérangements des espèces et des habitats présents dans les zones militaires d’entrainement a eu lieu à Riga les 26, 27 et 28 mai 2015.

La première journée était consacrée à l’intégration de la biodiversité dans les politiques sectorielles de la Commission européenne dans le cadre de la Présidence Lettone.

Les présentations peuvent être visionnées sur le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=nwCFrKlNjas

 

Lors de la deuxième journée, la délégation du Life (3 personnes du MINDEF, 1 personne du CEN Rhône-Alpes et 1 personne du SMGG) a représenté les projets français sur la biodiversité des terrains militaires, soient : 

confrigapayan

        - Le life Terrains militaires (Biodiversity Restoration & Conservation of Remarkable Military Lands In South-East France)

           - Le travail sur les oiseaux entre le Syndicat Mixte des Gorges du Gardon et le 2ième Régiment Etranger d’Infanterie sur le camp des Garigues (Actions for the birds protection in the military camp )

-         - L’effarouchement et la protection de l’outarde canepetière sur la Base aérienne 115 d’Orange (A partnership for protection of Tetrax Tetrax on the Air-Base 115)

            - la protection du Gypaète barbu lors des vols militaires grâce à un partenariat entre le ministère de la Défense et la Ligue de Protection des Oiseaux (Preserving the bearded vulture )

  Nous avons beaucoup appris des différentes présentations. Nous avons également échangé avec Tilmann Disselhoff, expert auprès de la Commission Européenne qui nous a présenté la victoire obtenue par les associations allemandes : le transfert à titre gratuit des terrains militaires inutiles. Les 150 000 ha concédés seront cédés en 3 fois. Un exemple particulièrement intéressant !

confrigavisite
La dernière journée a été consacrée à la visite de terrain du Life “Birds in Adazi”. Nous avons été voir les différentes techniques de restauration : décapage, brulage, broyage…

La délégation française a pu apprécier l’efficacité de la politique environnementale du Ministère de la défense Letton. Cela a été l'occasion de continuer la mise en réseau des acteurs de la protection de la biodiversité sur les terrains militaires au niveau européen. Depuis, M. Raimonds Vejonis, ministre de la Défense et du Parti écologiste, a été élu Président de la République Letonne. C'est avec plaisir que nous accueillerons son ministère lors de la conférence européenne qui se tiendra en France mi 2016. 

 

Les garennes racontées aux enfants ...

Lesgarennesauxenfants2

A l'initiative des élus de Poulx et des techniciens du SMGG, deux classes de CE1 de l'école primaire Brassens G. sont venues visiter le chantier de construction de garennes sur le camp des Garrigues, le jeudi 9 avril 2015. Les agents du Syndicat et un représentant de la société de chasse de Poulx ont ainsi expliqué aux enfants les objectifs de la mise en place de ces " terriers bâtis " et la vie sociale du lapin de garenne.

Les élèves ont été invités à grimper sur les garennes pour tester la solidité de la construction en pierre sèche, un moment fort apprécié !

Une bande dessinée en préparation

Les étudiants avec leur professeur à l'écoute du Capitaine Le Gal sur le camp de Chambaran, Décembre 2014

Un projet de BD sur la biodiversité des terrains militaires est en cours. Le CEN RA et le MINDEF ont souhaité créer un outil de sensibilisation spécifique, facilement mobilisable pour aborder la biodiversité des terrains militaires. En effet, ce thème n’est pas une préoccupation première des soldats et le côté scientifique peut être repoussant.

Elle est réalisée par 4 étudiants de l'école Emile Cohl et coordonnée par Olivier Jouvray (scénariste, notamment de Lincoln). Depuis décembre 2014, ils visitent différents sites militaires : Chambaran, Camp des Garrigues, Canjuers, Sissone...

Ces visites au plus près des militaires leur permettent de découvrir ce métier, de prendre des photos et effectuer leurs premiers croquis. Une première maquette devrait arriver prochainement.

Des garennes en cours de construction ...

garenne lapin2Depuis la mi-février, un chantier de construction de garennes à pierre sèche est en cours dans le camp des Garrigues, sur la commune de Poulx.

Espèce historiquement répandue dans les Garrigues méditerranéennes, le lapin de garenne a vu ses effectifs régresser en France à partir de la moitié du 20ème siècle, dû à la dégradation des habitats favorables, de l'apparition des maladies de la myxomatose et du VHD, ainsi que d'une mauvaise gestion cynégétique. En complément de la restauration des milieux ouverts, la création de garennes artificielles a pour objectif de tenter de reconstituer une population viable de lapin de garenne, également espèce-proie de l'Aigle de Bonelli. Ces travaux s'appuient sur l'expérience des acteurs cynégétiques en la matière ainsi que sur les aménagements visités en Ardèche le 14 Mars 2014.

garenne creation des cheminements2

garenne en cours de construction2                                                                    Garenne en cours de construction (source : SMGG)                                                     Création des cheminements (source : SMGG)

Ce site d'implantation a été choisi car, aux dires des chasseurs locaux, l'espèce était anciennement présente sur les plateaux au nord de Poulx.

Le Syndicat mixte des gorges du Gardon entreprend la construction d'un lot de 4 garennes avec l'assistance technique d'ASERPUR (Association de sauvegarde, d'entretien, de restauration du patrimoine urbain et rural). D'une forme circulaire, chaque garenne est bâtie en pierre sèche et comprend des cheminements menant à des logettes dans lesquelles la lapine peut mettre bas ses petits. Sur ce bâti sera disposé un géotextile pour empêcher l'eau de s'infiltrer, enfin de la terre et des branchages viendront recouvrir le tout.

Les garennes seront entourées d'un grillage afin d'empêcher les prédateurs d'y accèder, mais aussi de permettre l'acclimatation des lapins. Une fois cette étape franchie, des ouvertures seront réalisées pour permettre le passage des lapins.