Top départ pour la restauration des milieux ouverts dans le camp des Garrigues

Tandis que les travaux de diagnostic pyrotechnique et de dépollution se poursuivent dans le camp des Garrigues afin de retirer les éventuels obus et munitions non explosées pouvant se trouver dans le sol, le chantier de débroussaillage a débuté en janvier sur le plateau de Poulx, où 43 hectares doivent être traités afin de restaurer les milieux de pelouse sèche méditerranéenne et enrayer la dynamique de fermeture de la végétation. Au total, 95 hectares de milieux ouverts seront restaurés dans le camp des Garrigues.

En effet, ces milieux ouverts constituent l’habitat de nombreuses espèces animales et végétales typiques ; ils offrent nourriture et sites de nidification pour bon nombre d’espèces d’oiseaux rares et menacées. Les secteurs qui ont été choisis pour recevoir ces travaux ont été établis en fonction des contraintes militaires, des enjeux naturalistes et de l’intérêt pastoral de ces zones ; celles-ci seront en effet entretenues par du pâturage. Le diagnostic et la dépollution pyrotechnique préalables à ces travaux se sont terminés en décembre 2016 dans le secteur de Poulx.

La SARL TP Diaz Frères qui intervient actuellement sur le secteur est chargée de réaliser un débroussaillage alvéolaire afin d’obtenir des zones où une végétation herbacée pourra repousser tout en conservant des bosquets ligneux et arbustifs, zones refuge pour la faune et pour le troupeau.

Share